Là - haut

17 décembre 2009

L'art, expression de l'homme dans la nature et dans la société.

arts_art_314x315cNous ne sommes par des êtres abstraits, de pure esprits, nous ne sommes pas non plus des bêtes, nous sommes des hommes, vivant sur la terre et n'y vivant pas seul, mais en société.

Or, la simple observation nous montre en l’homme un complexe, plus ou moins équilibré de réalité matérielle et de réalité spirituelles, et en la société , qui est faite d’homme, un complexe, plus ou moins organisé, de forces matérielles et de force idéologiques.

L’art, qui est une expressions de l’homme et de la société, est donc, d’abord, une résultante de faits et de forces matériels, de faits et de forces idéologiques. Plus précisément, nous dirons que l’art est la manifestation essentielle de la tendance qui pousse l’homme à organiser les éléments de connaissance que lui donne l’observation analytique ou la découverte intuitive de la nature, à en recomposer une image d’une vérité plus vaste que l’apparence, chargée d’une expression que l’apparence ne contient pas et qui est l’expression de la conscience humaine et comme la reconnaissance de la sensibilité devant la beauté. Cette vérité, cette expression, l’œuvre d’art les atteint au moyen d’une matière, donnée à l’origine par les conditions du lieu, et d’une technique appropriée à cette matière. Matière et technique sont choisie plus ou moins consciemment que l’artiste suivant les dispositions naturelles de son tempérament et les acquisitions de son éducation, c’est à dire qu’en fait elles sont déterminées par des conditions internes et des conditions externes.

L’œuvre d’art n’est donc ni une création abstraite de l’intuition, de la sensibilité ou de l’intelligence de l’artiste, ni une reproduction exacte et mécanique de la nature, mais une représentation nouvelle des éléments de la nature, présentation qui diffère de la nature elle-même par la transposition inévitable qu’impose la matière employée et par l’apport inévitable de la personnalité de l’artiste, répondant lui-même de toutes les conditions et chargé de toutes les expériences de son métier et de son temps.

La culture - qui est, entre autres choses, un moyen de connaître l’art- doit tenir compte de ces données élémentaires et essentielles pour être concrète et vraie. Pas plus que nous ne pouvons concevoir l’homme comme abstrait et totalement solidaire dans l’espace et dans le temps, nous ne pouvons concevoir l’art comme une création métaphysique fonctionnant indépendamment des lois générales qui régissent la nature, la vie des hommes, la vie des sociétés et leurs rapports.

Posté par hl lucie à 06:17 - Commentaires [3]
Tags : ,